La musique est la matière première d’un DJ

Pour un DJ, il est primordial d’être toujours à la recherche de nouveaux morceaux ou de sons originaux à faire découvrir, d’écouter toutes les styles de musiques pour se tenir informé.

De bien connaître les titres que l’on joue et la structure musicale des titres utilisés lors d’un mix, ainsi que les transitions (intro, couplet, refrain, breaks, vocaux..).

Pour se différencier des autres DJ, il faut ajouter sa « touche  personnelle », donc il convient de  savoir parfaitement manipuler et transformer les sons, essayer différentes combinaisons au niveau de la musique diffusée, savoir mixer les sons entre eux.

devenir dj producteur

Le mix pour les DJ

Les techniques utilisées permettent d’adapter un DJ set en fonction des morceaux diffusés (morceaux différents les uns des autres), de personnaliser sa prestation et les effets obtenus (diffusion d’un morceau unique ou exclusif), de surprendre le public (on modifie certains sons ou effets pour susciter l’intérêt, d’éviter la monotonie de certains morceaux devenus trop populaires et très diffusés..).

Les « manipulations » consistent à créer ou transformer des sons, à jouer avec les effets. Certains disc-jockeys se spécialisent plus ou moins dans un domaine de prédilection, d’autres se lancent dans la composition de leur premier edit, mash-up ou remix, ou tout simplement pour voir comment cela est perçu auprès du Public.

  • Les Edits :

Préparer ou construire des edits DJ, consiste à reconstruire un titre à partir de sa version originale. Le DJ construit ainsi sa propre version du titre en adaptant par exemple la durée totale du morceau reconstruit (durée allongée ou raccourcie : radio edit ou Maxi). On modifie ainsi la durée et la structure d’un titre au niveau de l’intro, on duplique certaines parties rythmiques, on répète le refrain, on ajoute ou on retire un effet, le DJ transforme, le DJ ré-agence le titre ou morceau.

Ce procédé permet d’adapter un titre quelconque afin qu’il soit plus dans l’air du temps (à la mode), qu’il soit plutôt radiophonique ou alors plutôt « Dance » pour les Clubs discothèques.

Pour cela, un DJ utilise généralement un logiciel de montage ou d’édition afin de travailler sur le morceau et de ré-agencer ou optimiser certaines partie (montage, filtres, effets..). Tout cela est réalisé à partir d’un morceau existant ou d’un produit fini pour aboutir à un edit.

  • Un Mash-up (ou Bootlegs) :

Pour faire simple, disons que le Mash-up consiste à mélanger deux titres existants en un seul titre. On associe et on mélange plusieurs morceaux existants, dans un seul et même morceau.

On superpose plusieurs parties issues de plusieurs titres différents. Très fréquemment le DJ va utiliser et caler les tempos des morceaux instrumentaux ou des accapellas (vocal sans instrument) en accompagnement.

Précisons toutefois que la tonalité des morceaux et le tempo doivent être assez proches et complémentaires, on ne peut pas combiner tout et n’importe quoi non plus.

On peut dire que le DJ « recycle » la musique pour créer une œuvre à partir de titres existants, on parle aussi souvent communément de compil, reprise, de medley (compilation de plusieurs morceaux d’un même artiste). Certains rappeurs utilisent ce procédé et compilent ainsi leur voix sur une musique déjà existante ou un morceau populaire.

  • Les Remixes :

Le remix est une relecture complète d’un morceau à partir de ses pistes audio distinctes, on utilise pour cela les techniques d’édition audio. On peut dire que le remix est une relecture complète d’un titre précis, c’est une version retravaillée. Le DJ arrange, ajoute ou supprime des effets (échos, basses, sons, rythmiques, durées..). Il isole ainsi les différentes pistes audio puis les arrange et les transforme selon ses goûts et son propre style (genre musical différent) afin d’obtenir, dans la mesure du possible, un remix qui surpasse le morceau original.

Les remix sont généralement réalisés en studio ou home studio, avec des logiciels professionnels et spécialisés. Produire des remix, n’offre cependant qu’un revenu complémentaire, l’essentiel des droits revenant à l’artiste principal. Un « remix » ou autre , ne peut être vendu sans l’accord de l’artiste et de son producteur.

LIRE AUSSI CET ARTICLE :  Le Clubbing estival: osmose de Fêtes, Dancefloors et Festivals

La Production de titres permet de se faire connaitre et d’avoir une sérieuse carte de visite afin d’accéder aux Clubs les plus réputés, et de décrocher plus facilement des contrats au niveau du booking. Cela permet d’être identifié et reconnu par le Public et de produire sa propre musique, d’être plus libre et indépendant.

mixage dj producteur

Les DJ Producteurs :

Un DJ n’a pas obligatoirement un statut de compositeur ou de Producteur. L’autre option est de composer des titres originaux, puisqu’un DJ est avant tout un interprète. Un DJ qui compose entièrement un titre, est auteur-compositeur. Il est compositeur s’il n’y a pas de paroles (instrumental).

Un auteur-compositeur est une personne qui compose les paroles et la musique d’une chanson. Un compositeur écrit (compose) la musique mais la réalisation différée d’une musique n’implique pas nécessairement la transcription de celle-ci sur une partition en vue de son exécution par un interprète.

Ainsi, un compositeur de musique électronique qui n’utilise que des logiciels ou des bandes magnétiques, crée une œuvre musicale (un fichier informatique) par la seule composition, dont l’interprétation est réalisée par l’ordinateur ou la machine mécanique utilisé.

Un DJ peut être à la fois auteur, compositeur, producteur (label), et même chanteur ou acteur.., ça se complique..

Un DJ Producteur est une personne (ou un label) qui prend en charge la production des œuvres pour lui même ou autrui (frais de mixage, mastering, enregistrement de l’interprète (vocaux..), les frais de publicité et de promotion, diffusion.. .

  • Il existe deux solutions pour signer un titre:

1. DJ compositeur ayant mixé et masterisé son track.

Il est possible de signer un contrat de licence, à partir de cela, le label fera le nécessaire pour la promotion, la communication et la publication sur supports (vinyles, CD ou téléchargements..).

2. DJ compositeur ayant seulement mixé son track (seul ou à plusieurs).

Dans ce cas, on peut compter sur une éventuelle signature de contrat de production ou co-production, cela dépend de la notoriété du DJ et de ses relations professionnelles.

Un producteur a pour mission de créer un produit, on parle d’une œuvre produite. Pour cela, il supervise, rassemble les équipes: interprète(s), éditeurs et auteurs, dirige et supervise les enregistrements des vocaux, suit les différentes phases de mixage jusqu’au mastering, finance le projet et l’ensemble des étapes nécessaires.

De nos jours, un DJ qui reste « isolé » a de plus en plus de mal à s’imposer ou à perdurer dans le temps. La fonction de production (DJ Producteur) devient omniprésente. Elle permet de produire soi-même, vendre et distribuer sa musique en contrepartie de royalties (pourcentage accordé aux artistes par le label ou distributeur, sur les ventes). Être diffusé dans les médias permet aussi de percevoir des redevances par la SACEM. Pour cela, il est nécessaire que les titres produits soient déposés en bonne et due forme auprès de celle ci (procédures). Il faut également demander une autorisation de duplication à la SDRM (pour la France) en cas de pressage, et que les diffuseurs déclarent à la SACEM et à la SPRE les titres diffusés.

Comme on le constate, tous ces processus sont un peu compliqués et il convient de savoir s’entourer des meilleurs spécialistes (conseils, avocats, agences spécialisées..) afin de respecter la réglementation et d’éviter bien des déconvenues (droits d’auteurs, droit du travail, droit commercial, fiscalité..).

La facturation est interdite aux artistes, le salariat est la règle (régime général ou intermittent). L’artiste est toujours le salarié de l’entrepreneur de spectacle, dont l’activité est encadrée par la délivrance d’une licence car c’est une profession réglementée.

La musique est la matière première d’un DJ Note : ★★★★☆ 4.4 based on 7 reviews
5 1
  • Je trouve votre site et particulièrement cet article bien fait.
    Il est rare de trouver des blogs de qualité parlant de musique et technique pour dj. Vous faites parti de mes favoris Musicalement Fred

  • Merci pour les compliments trés cool ;-), la gestion d’un site internet prend énormément de temps.