DiscJockey ou DJ pour les intimes !

Rating: 4.0. From 3 votes.
Please wait...
Des logiciels de Mix auto. pour remplacer les DJ, mythe ou réalité ?

L’art du mixage évolue en permanence et il faut constamment se remettre en question si l’on veut rester à la pointe de son art. D’ailleurs, les manières de mixer la musique ont beaucoup évoluées depuis ces dernières années, le matériel a bénéficié de nombreux progrès et a suivit les importantes évolutions technologiques audios et numériques.

Désormais, un DJ  n’a plus du tout les même outils de travail que par le passé, nous sommes passés du temps des vinyles et platines tourne disques, aux fichiers informatiques, à la numérisation, aux logiciels M.A.O. et aux connections en temps réel via le réseau Internet via des consoles.. Aujourd’hui avec l’utilisation du CD, le mix peut être beaucoup plus créatif.

Le DJ est devenu un spécialiste (clientèle de plus en plus exigeante) qui sait enchaîner parfaitement les morceaux, tout en ajoutant sa petite touche personnelle, ses effets (spéciaux) en temps réel et selon les réactions émotives de son public. Le DJ affectionne un style musical plutôt qu’un autre, une thématique générale (house, techno, trance, remix, tubes commerciaux ou radiophoniques..). Le tendance actuelle est un peu à la reprise d’anciens gros succès (tubes) que l’on remet un peu au goût du jour, que l’on remix ou sample.

Désormais le DJ ne se contente plus de passer des disques, il modifie les sons, il les transforme, il compose, il ajoute sa “touche” personnelle ou ses effets, il anime, il met l’ambiance, il fait le show. On braque les spots sur sa cabine DJ, on ne le met plus dans un placard ou sur un balcon (cela se faisait couramment dans le passé même dans les discothèques les plus réputées..). La personnalité d’un DJ joue un rôle capital, la différence se fera dans la sélection des morceaux ainsi que dans la façon de mixer (boucles, samplers..)

On peut distinguer plusieurs grandes catégories de DJ professionnels (distinguo par rapport aux DJ amateurs ou occasionnels):

  1. Le DJ programmateur et sélectionneur d’oeuvres existantes. Il anime les soirées et s’occupe de la programmation musicale de l’établissement dans lequel il travaille (en Dj résident ou en extra).
  2. Le DJ compositeur qui est un artiste, un créateur. Il est reconnu et répertorié par la SACEM qui l’identifie clairement sous l’appellation de compositeur de musique.
  3. Le DJ remixeur-arrangeur qui a le don et les capacités de pouvoir remixer en direct (live). Il est également reconnu par la SACEM en tant que compositeur. Il pourra percevoir des droits sur les arrangements effectués à partir des oeuvres originales. Ainsi, certains Dj “stars” sont à la fois Dj/Musicien/Producteur/Remixeur.
  4. Le DJ qui travaille en free-lance qui est totalement indépendant et revendique son appartenance à une génération de DJ free-lance plus proche de ses clients. Ces DJs qui travaillent en free-lance peuvent représenter une marque ou un fabriquant de produits DJ, ou encore présenter ou faire des démos en public pour une marque bien précise, en complément de leur activité de DJing a proprement parlé.

La clientèle a changée ses habitudes et se déplace d’abord pour écouter et voir le Dj en action aux platines. C’est la renomée ou la réputation du DJ qui fait venir le public, l’établissement et l’organisation sont relégués au second plan. Le DJ est devenu producteur, remixeur, compositeur, dj star, homme d’affaire, producteur, organisateur de soirée, il anime et promotionne.. Comme le chanteur, il a des fans (admirateurs) attitrés qui suivent de près sa carrière. Il doit posséder son site web officiel, fédérer des groupes de fans et de contacts sur facebook, utiliser tous les réseaux sociaux via Internet, conclure des partenariats stratégiques, travailler avec une  agence de booking et de public relation, avoir un attaché de presse..

Ce qui compte c’est la sensibilité musicale, le partage avec le public et l’aptitude du DJ à provoquer des sensations sur la piste de danse. Peu importe le matériel, le support, ou les moyens mis en oeuvre (commerciaux ou non).

En bref, un DJ est talentueux dans son domaine car il est capable d’attirer les foules dans un même lieu festif et cela justifie un certain niveau élevé de rémunération. L’établissement y trouvera également son compte car un Club qui attire le Public et le fidélise via le DJ, génère du profit.

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

4 Commentaires sur "DiscJockey ou DJ pour les intimes !"

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
dj mouss
Invité
dj mouss

oui c 1 metier dur, la paie ne suit pas, les patrons d eboites paient au lance pierre sauf peut etre les grosses boites de nuit,

guest_NgE7v
Membre

C’est un autre problème soulevé là Lol

zine eddine
Invité
zine eddine

c’est la verite c’est ya plusieur genrs des dj

Sixtou75
Invité
Sixtou75
Bonjour, Je suis tombée par hasard sur votre site, et je vous contacte pour une demande particulière.. Je travaille sur un documentaire TV totalement inédit dans sa forme, fait par et pour les femmes résolument modernes (leurs vraies vies, leurs pensées et les différentes étapes qui font leur quotidien). Dans ce contexte j’aurais adoré avoir le témoignage d’une jeune femme DJette ; en effet, les personnalités évoluant avec succès dans l’univers de la nuit et notamment du mix sont hautement plébiscités par les jeunes au point de créé parfois des vocations ! Ce projet se déclinera un peu à la… Lire plus »
wpDiscuz