tempo_pitch

Rappel de quelques notions essentielles et de quelques définitions dans le jargon Dj:

Le Pioneer MEP 7000 comprend un double lecteur CD MP3, une plateforme de contrôle, et le Logiciel de Mix DJS:
Des goûts et des couleurs musicales pour colorer les soirées

Cet article rappelle quelques notions de base afin de mieux appréhender une des nombreuses facettes du métier DJ, le vocabulaire djing, les notions de base.

  • Le calage entre deux morceaux musicaux:

Il s’agit d’une technique qui nécessite un long apprentissage pour acquérir des « automatismes » et qui s’acquiert uniquement à force de pratique et d’entrainement. Avec l’expérience, un Dj est capable de caler deux morceaux avec dextérité, rapidité et efficacité.

Le calage tempo ou beatmatching (mixage au tempo), est une des nombreuses techniques utilisée par les Djs. Elle consiste à synchroniser le tempo de deux musiques, afin de pouvoir les mélanger entre eux. Le nombre de battements par minute est appelé communément le BPM (beats per minute). Il s’exprime en battements (temps) par minute, c’est le tempo d’un morceau de musique (pour simplifier à l’extrême, le BPM indique si un morceau est rapide ou non).

On ajuste la vitesse du morceau (en préparation) que l’on va jouer, sur la vitesse du second morceau afin d’obtenir une vitesse identique pour les deux disques à la fois. On fait également correspondre les temps entre les deux morceaux afin de pouvoir les mixer sans qu’il y ai de «décalage»: on aligne le tempo du premier morceau sur le tempo du second morceau. Une erreur fréquente de débutant est d’aligner un premier temps sur un second temps, ce qui fait à la fin un mix « bancal » et légèrement décalé. La diffusion simultanée de deux morceaux de tempos différents se traduit par un “mélange assourdissant de sons dissonants”.

 Cette technique de mixage audio est étroitement liée au fondu enchaîné. Elle permet d’enchaîner des morceaux de musique en gardant un même tempo ou BPM. On amène les deux morceaux musicaux au même tempo, on les synchronise, puis on les enchaîne avec une table de mixage. D’une manière générale, l’objectif du DJ est de passer d’un morceau A à un morceau B, sachant que le tempo du second devra être réglé afin qu’il soit identique au premier.

La méthode peut être utilisée par tout Dj disposant de platines ou de tout support audio, dont la vitesse de lecture peut être modifiée grâce a une fonction appelée le pitch.

Sur le plan pratique, le DJ (disc jockey) écoute le morceau A dans son casque et compare “à l’oreille” avec le morceau B diffusé dans la salle, en modifiant sa vitesse de lecture pour synchroniser. Le pitch sur la platine permet d’augmenter ou de diminuer la vitesse de rotation du disque, et donc le BPM. Les deux tempos doivent être synchronisés et doivent rester «synchro» le plus longtemps possible. Cette technique requiert de connaître parfaitement les musiques et morceaux joués, l’enchaînement de leurs phases (intro, temps calmes, les vocaux..)

Des logiciels et des outils permettent également d’effectuer cette manipulation automatiquement avec plus ou moins de réussite..

  • Le beat mapping:

Le beatmapping fait partie des connaissances techniques nécessaires pour utiliser des «samples» existants et à les intégrer “proprement” dans des productions. Le fait de Sampler des bouts d’audio sur des productions du commerce est désormais une chose commune dans les habitudes de production. Un échantillon (Sample en anglais) est un extrait de musique ou un son réutilisé dans une nouvelle composition musicale, souvent joué en boucle.

  • Un Mix ou un set:

Un mix consiste pour un DJ à choisir (ou sélectionner en fonction de certains critères personnels ou styles musicaux) puis à enchaîner des morceaux de manière fluide et cohérente. Pour ce faire, la matériel de base minimum est une paire de platines vinyles et/ou CD, une table de mixage, un casque pour réaliser une pré-écoute et caler les morceaux entre eux.

A titre de comparaison, certains DJ de renom utilisent les platines CD, mais également des effets externes et un ou clavier maître (synthétiseur) pour remixer les titres en direct et créer au cours d’un live une véritable prestation de Musicien / DJ / Producteur / Remixeur. Comme on peut le constater, c’est tout un art. On ne parle même pas ici de la partie lumières-vidéos, show lights.

  • Une compilation musicale (ou plus familièrement une compil’):

Une compil est un album regroupant plusieurs titres ou morceaux musicaux choisis de même nature ou par genre. Ainsi on peut avoir sur une même compilation ou «compil» des artistes différents mais possédant des points communs ou des caractéristiques proches. Cela peut être un type de musique bien particulier, des morceaux repris- arrangés ou remixés, un regroupement des morceaux d’un même auteur concernant une période bien précise, un certain style de musique, ou encore des chansons ou morceaux similaires. Cela peut être dans un domaine ou contexte donné (période ou année précise, même auteur, un domaine particulier..).

Lorsqu’il s’agit des plus grands succès d’un artiste on parle alors de Best Of ou Greatest Hits (meilleurs succès).

Vocabulaire DJ ou termes DJ les plus usuels:

-à capella : morceau exécuté à la voix seule, sans aucun accompagnement musical ou instrumental.

-agent : personne chargée de trouver des engagements ou des contrats à un DJ.

-attaché de presse : personne chargé de convaincre les médias (presse,TV, radio, internet..) de parler (buzz) d’un sujet précis ou d’un artiste.

-beat : composante du rythme, pulsation constante ou battement régulier (comptage possible).

-bootleg : mix de deux ou plusieurs oeuvres musicales préexistantes (accapella, instrumental etc..) afin d’en faire une nouvelle. On emploi parfois aussi le mot: mash-up.

-bpm : battements par minute, c’est le tempo de la musique (lent, modéré ou rapide).

-cut : commutation immédiate ou instantanée, en mode lecture d’un titre à un autre.

-clearance: autorisation préalable nécessaire pour exploiter une oeuvre composite modifiée, altérée ou non (auteur, ayants droits..)

-echo : effet sonore qui permet de répéter plusieurs fois le même son.

-flanger : effet sonore qui permet de créer une sensation de balayage sonore (sorte de phasing).

-gain : sert à régler le niveau d’un signal (entrée sur la voie ou chanel).

-kill : filtre qui permet de couper une zone du spectre audio (graves, medium ou aigus du signal).

-midi : protocole (musical instrument digital interface) qui permet de transférer des données musicales entre des appareils compatibles entre eux, grâce à ce protocole MIDI.

-mixage : mélange harmonieux de plusieurs morceaux vocaux et/ou musicaux par un DJ.

-pitch : hauteur d’une note ou fréquence de rotation (ralentissement ou accélération) d’une platine, d’un disque ou d’un lecteur.

-remix : nouvelle version ou version modifiée d’un titre original existant (utilisation d’effets, mélanges, ajouts ou suppressions de parties ou de passages précis).

-reverbération : effet sonore qui permet de recréer « artificiellement par réflexions sonores » la résonance de l’acoustique naturelle d’un lieu. Effet spécial parfois utilisé pour agrémenter un mix DJ.

-sample : échantillon ou extrait d’une œuvre originale (passage ou enregistrement déjà existant) qui est utilisé pour construire un nouveau morceau ou dans un remix.

-sampler : échantilloneur capable d’enregistrer, d’échantillonner des sons et de les rejouer à la hauteur voulue.

-tempo : voir bpm

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

5 Commentaires sur "Rappel de quelques notions essentielles et de quelques définitions dans le jargon Dj:"

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz