Officiellement, votre DJ s’appelle désormais un PLATINISTE !

Rating: 4.0. From 1 vote.
Please wait...
Classement des meilleurs DJ mondiaux 2011-2012
Logiciel ABLETON Live, une autre facette du travail d'un DJ

Dans un souci de “francisation”, il faut désormais appeler un DJ (deejay, disjockey) un platiniste .

Conformément au  journal officiel du 16 octobre 2011, un platiniste est un artiste qui combine différentes sources sonores, particulièrement des disques en vinyle ou compacts, en vue de produire une création originale. Le terme «platiniste» sera également utilisé comme adjectif, et le platinisme est donc l’art de combiner différentes sources sonores.

Il faut préciser que le mot “Platiniste” est extrait parmi une longue liste de termes publiés au Journal officiel de la République Française. Cette liste de noms et définitions concerne différents domaines scientifiques et techniques; elle ne constitue pas non plus un dictionnaire de langue générale.

L’emploi de ces termes “officiels” s’impose uniquement à l’Administration, aux services de l’état, et aux établissements publics. Le particulier est donc libre de les adopter ou de ne pas les employer. La liste est établie et mise à jour régulièrement par une Commission. Cette Commission générale de terminologie a pour rôle d’enrichir la langue française, de réviser des listes issues de la précédente réglementation, de féminiser les noms de métier, d’élaborer un vocabulaire français des technologies de l’information et de la communication..

le terme DJ devient platiniste selon le journal officiel

Selon le dispositif mis en place par un Décret du 3 juillet 1996 , la Commission générale de terminologie et de néologie est la clef de voûte du dispositif d’enrichissement de la langue française. La Commission est nommée pour une durée de quatre ans (réunions mensuelles). Elle est composée de dix-neuf membres : un Président (personnalité nommée par le Premier ministre), cinq membres de droit (dont le secrétaire perpétuel de l’Académie française) et treize personnalités qualifiées (nommées par le ministre de la culture et de la communication) sur proposition des ministres et autorités. Elle établit chaque année un rapport de synthèse sur l’action menée par les administrations pour l’enrichissement de la langue française. Les listes de termes adoptés sont régulièrement publiées au Journal officiel de la République française.

La Commission Générale de terminologie et de néologie souhaite mettre fin aux anglicismes, à l’utilisation des mots ou termes empruntés aux langues étrangères, ou ceux créés à partir du Français et qui ne sont pas équivalents, ceux qui sont imprécis ou mal adaptés etc..

Voici quelques termes adoptés dans le domaine musical ou le djing par la Commission:

Terme ACTUEL:Suggéré:
djing ou deejayingplatinisme
DJ, deejay, discjockeyplatiniste
triggercapteur
free party ou rave partyfête techno
crossoverincursion
time stretchermodulateur de durée
pitch bendmodulateur de hauteur
soundscapepaysage sonore
turn aroundtournerie
pitch shifttranspositeur

On sait bien qu’une langue vivante évolue perpétuellement et qu’il faut bien l’adapter au fil du temps sur des bases officielles. Cependant, c’est toujours la population d’un pays qui a le dernier “mot” concernant l’usage des mots ou expressions: emploi des mots ou pas, création de nouveaux mots (branchés ou en vogue), non utilisation dans le langage courant (mots considérés démodés ou compliqués..).

Les mots “officiels” choisis par des commissions sont parfois des termes superflus ou réducteurs, qui sont un peu mort-nés. En effet, le choix d’une terminologie qui se base sur des règles bien précises ou éprouvées ne correspondent pas toujours au besoin d’expression de l’usager ou plus généralement du citoyen.

En ce qui concerne les professionnels du secteur artistique ou musical, cela ne devrait pas changer grand chose. La filière musicale continuera probablement à utiliser des expressions familières ou courantes, le terme le mieux adapté à la situation et surtout à l’époque actuelle (terme technique ou en vogue). Pour un DJ qui travaille à l’international, le vocabulaire qui fait référence pour se faire comprendre dans tous les pays du Globe, n’est pas toujours le langage le plus châtié employé dans l’expression écrite ou verbale, ou dans les dictionnaires, ou encore dans le langage du pays d’origine.

Bien sûr, dans certains secteurs d’activités ou domaines spécifiques ce n’est pas le cas. Ces professionnels doivent pouvoir communiquer dans leur langue de façon précise, utiliser des termes étrangers qui sont compréhensibles par tous (cas des textes techniques ou très pointus). Dans ce cas, on peut comprendre que la production terminologique en français puisse avoir un certain intérêt. Dans le domaine artistique, c’est discutable.

Contrairement aux idées reçues, le métier de DJ a beaucoup évolué et il ne se réduit pas à la simple sélection ou diffusion de musiques à destination d’un public ou encore à la combinaison de différentes sources sonores sur des platines. C’est souvent un travail d’équipe (techniciens, artistes, videojockey, promoteurs..) et de coordination pour préparer un évènement ou une soirée, l’intervention d’un plateau technique ou artistique pour des prestations scéniques etc.. Le métier DJ ne se limite donc pas à une seule activité derrière des platines et bien souvent un  DJ cumule plusieurs fonctions: auteur, compositeur, musicien, producteur, remixeur, arrangeur, chanteur, ou encore responsable d’un label etc..

Un DJ est également une personne qui doit savoir animer la scène ou le Dance Floor, souvent sans instruments ni musiciens, et il doit attirer la clientèle et susciter l’intérêt du plus large public possible. Un DJ est capable de créer sa propre musique (composer des morceaux) en mélangeant les sons ou musiques d’autres artistes ou chanteurs (culture musicale), un DJ utilise aussi parfois des logiciels de MAO, etc.

On constate également un petit oubli de la Commission au niveau de l’élaboration de la terminologie et de la francisation des mots videojockey et lightjockey (Veejay, VJ, LJ..). Les DJ, LJ et VJ travaillent bien souvent en étroite collaboration lors d’un événement.

Entre l’expression “la platine du Platiniste” et “la platine du DJ”, le choix est évident.

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

1 Commentaire sur "Officiellement, votre DJ s’appelle désormais un PLATINISTE !"

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Juanitogde
Invité
Juanitogde

bravo à vous pour cette excelente page!!
cordialement DJ Juan de sevilla

wpDiscuz