radio DJ

La radio a fait sa révolution numérique

No votes yet.
Please wait...
En Home Studio le choix d’un plugin audio est primordial pour le DJ
Le Clubbing estival: osmose de Fêtes, Dancefloors et Festivals

Les nouveaux supports numériques audio, la MAO, et plus généralement les nouveaux outils technologiques; ont révolutionné la profession des DJ.

Il en est de même pour les professionnels de la radio.

La radio est désormais un média moderne et puissant qui offre aux auditeurs un très large choix qualitatif et quantitatif. Que de chemin parcouru depuis la fameuse invention de Guglielmo Marconi (inventeur, physicien et homme d’affaires) au XIXe siècle, qui apprivoisa les ondes et ouvrit la voie vers le large bouquet radiophonique que l’on connaît et la profusion des programmes radio diffusés: musicaux, culturels ou thématiques, informatifs..

L’écoute des programmes radio conserve une place indiscutable dans les habitudes culturelles et quotidiennes des Français. L’offre radiophonique en France est devenue l’une des plus riches d’Europe par sa pluralité et par sa diversité. A ce titre, on différencie les radios publiques, celles qui sont privées, et les radios associatives.

Aujourd’hui, il est essentiel pour les stations de radios d’être présentes sur les téléphones mobiles, les tablettes ou bien les ordinateurs. Il est devenu possible pour quiconque de créer sa propre radio sur Internet, via des services spécialisés d’hébergements radio qui fournissent de l’hébergement, un player pour diffuser sa Webradio, des catalogues et des programmes (habillage, chroniques clef en main, jingles, publicités..).

Les nombreux DJ qui travaillent sur supports numériques (fichiers audio, platines numériques..) ne sont pas en reste grâce aux Podcast et à aux Show web radio. Il est possible de diffuser partout ses œuvres ou compositions, de faire le “buzz” sur Internet..

Quelques infos techniques:

>Les bandes de radiodiffusion et de télévision terrestre ont des appellations standardisées:

-LF : bande GO « grandes ondes (de 150 à 280kHz) ».

-MF : bande PO « petites ondes ».

-HF : bande OC « ondes courtes ».

-VHF : la FM (bande 87,5 à  108 MHz) en « modulation de fréquence ». La bande FM (modulation de fréquence par opposition à la modulation d’amplitude AM) permet plus facilement la réception de sons à haute-fidélité et par conséquent les émissions stéréophoniques

-VHF (TV) : bandes I, II, III.

-UHF (TV et téléphonie mobile): bandes IV et V.

Plusieurs dates importantes à connaître:

1898 : C’est la date de la première transmission sans fil en France. C’est une démonstration publique de transmission depuis le troisième étage de la Tour Eiffel, l’émission d’un message parvient jusqu’au Panthéon où il est reçu en morse. Les premières émissions radiophoniques françaises (durée d’une demi-heure) ne débuteront qu’à partir de l’année 1921, la BBC débutera ses émissions en 1922. La BBC aura pendant la Seconde Guerre mondiale, un statut de radio de la résistance en Europe et de soutien pour les troupes et la population en France et Royaume Uni.

-Création d’un monopole de l’Etat sur les radios (émissions et réceptions radiophoniques). Le citoyen doit déclarer la possession d’un poste radio, les radios (publiques ou privées) doivent se conformer à certaines règles. Perception des premières redevances radiophoniques (postes récepteurs et lampes) par l’Etat pour financer les dépenses générales de la radiodiffusion d’État.

radio DJ

1954 : Utilisation de la modulation de fréquence (bande FM) pour la première fois à PARIS. La modulation de fréquence permet de multiplier le nombre de stations sur les ondes hertziennes et améliore vraiment la qualité sonore des émissions. L’utilisation de la bande FM demeure toutefois sous le monopole et contrôle de l’État qui ne souhaitera pas couvrir dans un premier temps, la totalité du territoire national.

1981 : Autorisation des radios libres sur le territoire Français. Les anciennes radios “pirates” ou dites « radios libres » deviennent des radios locales privées. Dans les premiers temps, ces radios n’auront pas le droit de diffuser de la publicité. A partir de 1981, les radios libres ne sont donc plus illégales. Cependant, en raison des particularités propres à la communication par ondes radio (l’attribution des fréquences) il est apparu nécessaire de mettre en place une autorité qui puisse répartir les fréquences disponibles, de manière indépendante et équitablement (CSA). L’attribution des fréquences est soumise à autorisation.

1986 : Utilisation du système Radio data System (RDS). Le RDS consiste à transmettre des données numériques via les ondes radio postes radiophoniques (postes des particuliers ou dans véhicules). Grâce au RDS, le nom de la station écoutée et l’heure s’affichent automatiquement sur les postes radio, le nom des titres et des radios sont affichés, des annonces autoroutières peuvent être diffusées, les fréquences sont automatiquement actualisées en fonction du déplacement.

1996 : Premières diffusions et essais de la radio numérique terrestre (RNT, DAB). Mise en place de quotas (pour promouvoir la musique francophone) de musiques diffusées en langue Françaises sur les ondes radios. Une Loi oblige ainsi les stations privées à diffuser au moins 40 % de musique française dans la journée. Parmi ces 40 % diffusées, 20 % des œuvres musicales émises doivent être consacrées aux jeunes talents.

Quelques radios pionnières (débuts et lancements):

RADIOS : les principales dates de démarrage des stations radios en France.

BBC (1922), Radio Vatican (1931), RTL (1931), Europe 1 (1955), RFI (1975), Création de Radio France en 1975 (France Inter, France Culture, France musique et FIP, France Info, Radio Bleue, le Mouv’..), NRJ (1981), FG DJ Radio (1981), Fun Radio (1985), France Info (1987).

Ce n’est qu’en 1984 que la publicité sera officiellement autorisée à la radio. L’offre radiophonique publique évolue également, on constate que de plus en plus de radios sont désormais réunies (conglomérats) au sein de grands groupes (RTL Group, NRJ Group, importants groupes de médias..). Les radios associatives sont très nombreuses (environ 600), et elles détiennent un tiers des fréquences analogiques allouées au secteur privé sur tout le territoire national.

Les autorisations d’émettre sont délivrées par le CSA pour une durée de cinq ans et elles sont renouvelables. Les stations radios concluent avec le CSA une convention qui fixe leurs obligations notamment en matière de contenu des programmes diffusés, de la publicité et de la proportion de chansons en langue française à respecter (quotas).

radio dj, web radios et interactivité médias

A souligner également le développement de très nombreuses Web radios via Internet depuis 1995. Une Web radio ou Net Radio (radio Internet), est une station de radio diffusée sur Internet grâce à la technologie de la lecture en continu. Pour écouter une web radio, il suffit d’un lecteur multimédia adapté et d’une connexion Internet ayant une bande passante suffisante.

Du coté des DJ, les radios sont incontournables que ce soit pour se faire connaître ou pour le plaisir de mixer ou animer une émission (DJ animateur ou simple mix). Un DJ peut également travailler pour une station de radio ou participer à soirées ou manifestations spécifiques (événementiel) retransmises en direct sur la radio (Dancefloor géants organisés autour des plus grandes stars internationales du son et de la Dance Music: les DJ).

Comme indiqué précédemment ci dessus, la technologie permet désormais d’héberger une radio sur un Site Web, ou via les web radios spécialisées sur Internet. Les prestations (ou shows) peuvent ainsi être diffusées auprès d’un très large public car les meilleures  web radios sont disponibles en podcast directement ou via iTunes. Certaines radios peuvent reprendre également l’intégralité des podcast dans leurs programmes radios DJ.

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz