DJ Producteur et crypto-monnaie

Payer les DJ producteurs et artistes en crypto-monnaie, sans intermédiaires

Qui veut être crypto-artiste et émettre sa propre crypto-monnaie ?

Sur internet chaque artiste peut facilement se faire connaitre, faire découvrir sa musique, échanger avec ses fans ou des confrères via les réseaux sociaux ou les plateformes web spécialisées.

Cependant, le revers de la médaille quant à l’utilisation des nouvelles technologies c’est le développement du téléchargement illégal des œuvres, le Streaming gratuit, la diffusion pirate ou illégale.

Il faut souligner que ce qui est proposé par les plateformes de musiques à la demande (streaming), c’est un droit temporaire, pendant la durée de l’abonnement, à écouter de la musique sur différents appareils. A cela s’ajoute éventuellement la possibilité de stocker cette musique pour y avoir accès sans connexion. La diffusion doit être réservé à but familial ou privé (particuliers).

Les plateformes de streaming

Faute d’accord ou par choix idéologique, tous les artistes ne sont pas obligatoirement présents sur ces plateformes de streaming. La présence d’un artiste ou de ses chansons est fonction des accords passés avec les ayants droit (artistes, producteurs, éditeurs…), qui déterminent également tous les droits de diffusion par pays. Au niveau qualité sonore, il y a de tout, cela va au téléchargement d’un morceau de qualité sonore médiocre, à la diffusion au format FLAC ou AIFF. Tout dépend de l’abonnement souscrit et de la plateforme choisie.

La crypto-monnaie est une alternative intéressante :

Face aux nombreuses possibilités offertes par la monnaie virtuelle et aux gros enjeux financiers qui sont en jeux, certains DJ producteurs et artistes s’intéressent de près aux crypto-monnaies. La promesse de “shunter” la plupart des intermédiaires est un atout non négligeable. Il devient ainsi possible de monétiser directement les droits sur sa musique, grâce à des tokens (des jetons).

Un des avantages d’utiliser la crypto-monnaie est donc d’avoir plus d’équité et de transparence dans l’industrie musicale. En effet, la plupart des internautes se sont habitués à ne rien payer ou presque, pour écouter de la musique.

DJ producteurs et artistes crypto-monnaie

Les artistes aimeraient bien se défaire de l’hégémonie des plateformes de streaming et des maisons de disques car ils sont lésés dans cette guerre commerciale. Seuls les artistes vraiment très populaires tirent de réels bénéfices de la diffusion de leurs œuvres en streaming, et cela est parfois limité à certains titres ou succès. Le système actuel laisse la propriété intellectuelle aux seules mains des majors ce que certains artistes dénoncent parfois.

Une cryptomonnaie permet d’envoyer et de recevoir de l’argent dans le monde entier, instantanément et de manière sécurisée, et pour payer des biens ou des services. Les transferts et paiements se font en dehors du système bancaire traditionnel. Les frais de transfert sont très bas.

Fonctionnement crypto-monnaie: notion de blockchain

Il manque juste l’élaboration d’un cadre juridique offrant une meilleure sécurité aux utilisateurs:

La crypto-monnaie est une monnaie virtuelle qui est comptabilisée en unité de compte. Elle n’a pas encore de statut légal, et à ce titre elle n’est pas encore régulée en France ni délivrée par les établissements financiers des pays européens.

Dans la plupart des pays, aucune disposition légale en interdit l’usage comme une monnaie d’échange et de paiement, lorsqu’il s’agit de régler des achats. En revanche en cas de plus-value suite à l’augmentation de la valeur d’une monnaie virtuelle, l’impôt sur les gains en capital est appliqué.

On peut payer ou recevoir des fonds, effectuer des versements à un tiers, même international, sans payer le moindre frais bancaire ou commission d’opération. L’anonymat, c’est la première raison de l’émergence d’une telle monnaie. Aucune information personnelle n’est nécessaire pour réaliser des échanges.

Pour utiliser une monnaie virtuelle, il faut simplement disposer d’un portefeuille électronique (stockage de la monnaie) disponible sur smartphone via des applications ou bien sur un ordinateur via des sites spécialisés. On peut acheter ou vendre cette monnaie, soit sur Internet soit dans certaines boutiques spécialisées.

Les développeurs ont utilisé un protocole informatique et d’autre part la technologie de la blockchain (création de monnaies virtuelles).

DJ producteurs et artistes crypto-monnaie

Une blockchain (privée ou publique) est une technologie de stockage et de transmission d’informations qui est transparente, sécurisée, et qui fonctionne sans organe central de contrôle. C’est une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création.

Toute blockchain publique fonctionne avec une monnaie ou un jeton programmable (par exemple le Bitcoin). Les transactions qui sont effectuées entre les utilisateurs du réseau sont regroupées par blocs.

Chaque bloc est validé par les nœuds du réseau appelés les mineurs selon des techniques qui dépendent du type de blockchain. Par exemple, dans la blockchain du bitcoin cette technique est appelée la preuve de travail, et consiste en une résolution de problèmes algorithmiques.

Une fois le bloc validé, il est horodaté et ajouté à la chaîne de blocs. La transaction est alors visible pour le récepteur ainsi qu’à l’ensemble du réseau.

Les quelques 800 monnaies électroniques existantes ont des finalités distinctes et induisent des usages différents.

Un partage plus équitable entre artistes et fans :

Les plateformes légales diffusent sans limitation de la musique et rémunèrent les artistes, grâce à la publicité et aux abonnements mensuels ou annuels. Mais ce système de « licence d’utilisation globale » a ses limites. Les artistes ne perçoivent pas d’importantes sommes en droits d’auteurs, et les clients (souvent très jeunes) trouvent que les abonnements sont trop chers et que la publicité est gênante.

Entre les plateformes de streaming “légal” c’est une guerre marketing qui est déclarée en terme de nombre d’abonnés allégués, et pourtant leur rentabilité n’est pas encore au rendez-vous.

crypto monnaies

Mais il existe désormais des plateformes de streaming qui viennent concurrencer les poids lourds du net que sont: spotify, deezer, napster, shazam, soundcloud, itunes, amazon music, apple music etc…

Ces plateformes de streaming rémunèrent automatiquement les artistes en crypto-monnaie et paient immédiatement l’artiste concerné à chaque lecture du morceau. Le principe est basé sur la blockchain qui assure une totale transparence des revenus. L’artiste est donc payé en crypto-monnaie échangeable. Selon la plateforme, la devise de la monnaie virtuelle utilisée peut changer de nom.

Par exemple sur la plateforme de streaming musicale MUSICOIN (https://musicoin.org), chaque fois qu’une chanson est diffusée, un certain montant fixe de – $ MUSIC – est transféré à l’artiste, immédiatement, et de manière anonyme par un contrat intelligent Pay-Per-Play (PPP). Des contrats intelligents similaires et pour tous types d’activités musicales, peuvent être déployés sur la plate-forme.

Le système utilise un algorithme spécial pour générer une devise appelée MUSICOIN – $ MUSIC -, ainsi qu’un autre algorithme pour prendre en charge les contrats automatisés («smart contracts») qui permettent aux musiciens et aux consommateurs d’échanger de la valeur dans un environnement stable.

La rémunération des DJ Producteurs internationaux

On citera également LINO (https://lino.network), qui est un nouveau concurrent peer to peer de You Tube. Sa solution consiste à créer un moyen de distribution décentralisé détenu collectivement, garantissant que toute la valeur du contenu est directement distribuée aux créateurs de contenu et aux contributeurs affiliés, sans passer par une entité privée en tant qu’intermédiaire.

Le paiement est effectué immédiatement à l’artiste dés la diffusion et le partage du contenu, ou lors de la diffusion des publicités. Le paiement se fait sous forme de micro paiements via la crypto-monnaie qui s’appelle ici LINO TOKEN. Il n’y a pas de frais sur les transactions.

Avec ces nouveaux acteurs, il s’instaure une relation beaucoup plus saine (indépendance) car sans intermédiaires ni commissions. Les fans peuvent même investir dans des projets musicaux à la manière des sites de financement participatif (réciprocité).

Ils peuvent aussi se voir reverser des tokens en créant des playlists attractives, en écoutant des morceaux sponsorisés ou en participant via la communauté qui partage la même passion.

De nos jours, l’argent est principalement dématérialisé. Les espèces ne constituent plus qu’une petite partie de la masse monétaire.

Aidez-nous à éliminer les éventuelles fautes de frappe, les erreurs, coquilles.
Si vous trouvez une faute d’orthographe ou une erreur sélectionnez le(s) mot(s) concerné(s) via votre souris, puis appuyez à la fois sur Ctrl + Entrée.

Payer les DJ producteurs et artistes en crypto-monnaie, sans intermédiaires
5 (100%) 6 votes

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des
Sur le même thème: