Esprit festif de la musique

L’étonnante influence de la musique sur les êtres vivants

L’influence de la musique chez l’homme. Voila un sujet dont on parle peu, il s’agit des bienfaits de la musique et de ses impacts sur les êtres vivants. Au delà des aspects économiques, la musique permet de partager un instant de joie, de convivialité et c’est aussi un moment festif.

En musicothérapie, la musique permet également de traiter divers problèmes de santé et modifie aussi notre perception des choses de la vie.

Le fameux proverbe «la musique adoucit les mœurs» signifie que la musique apaise, calme la haine, et a un effet apaisant sur les gens.

Influence de la musique

 

L’auditoire change ses habitudes, oublie ponctuellement les sujets conflictuels, les différences âges et de sexes, les éventuelles disputes.

la musique, les sons, les chansons

 

La musique est l’art de combiner harmonieusement des sons pour susciter des émotions

 

La musique c’est quoi ?

 

La pratique de la musique c’est l’art de combiner les sons de manière harmonieuse et expressive afin de susciter chez l’homme une émotion. Un son est caractérisé́ par sa fréquence, sa période, son amplitude et son timbre qui donnent une infinité́ de variantes de sons.

Les notes de musique indiquent le son à émettre avec la voix ou un instrument. Chaque morceau (chanson) est composé de plusieurs dizaines de combinaisons de notes qui, jouées les unes à la suite des autres, donnent une mélodie.

Ecouter de la musique ne nous laisse pas insensible mais plutôt assez réceptif à certaines ondes sonores. Ainsi il existe des effets insoupçonnés que la musique a sur notre cerveau et sur notre état d’esprit.

Cependant, certains individus sont plus sensibles à la musique que d’autres, et les émotions ressenties face à une musique donnée ne sont pas toujours les mêmes pour deux individus différents.

influence de la musique et notes musique

La musique est une succession de sons. Un son est une vibration de l’air qui se propage, c’est une onde sonore que l’on peut modéliser sous forme de courbe. Le rôle de nos oreilles est de transformer la vibration de l’air en un signal nerveux qui va se propager jusqu’au cerveau. Dans cet article nous ne nous intéressons qu’aux sons musicaux et laissons de côté tous les sons environnementaux et industriels (pollution sonore ou gène acoustique).

Dès qu’on entend des sons ou de la musique, notre cerveau l’analyse pour savoir si elle lui plaît. Si oui, il la mémorise et va se la passer instinctivement en boucle. Le cerveau aime particulièrement les couplets simple et répétitifs et c’est pourquoi on devient quelquefois «accroc» à certains couplets et qu’une chanson particulière peut devenir entêtante, voire envoûtante ou captivante.

On appelle cela de l’imagerie musicale involontaire car avoir une musique en boucle dans la tête est un fait qui apparaît spontanément et sans contrôle conscient. Ce phénomène cognitif très répandu est généralement déclenché par une exposition musicale récente, mais aussi influencé par notre humeur du moment, ou encore une exposition acoustique au moment du réveil par exemple.

influence de la musique

 

Notre cerveau analyse automatiquement la musique et perçoit des émotions

 

Quand la musique est bonne :

 

De nombreuses études scientifiques ont clairement démontrées que la musique avait des effets positifs et bénéfiques chez l’homme.

Pour profiter des bienfaits éducatifs de la musique (étude du solfège, apprentissage de la patience, de la persévérance, la maîtrise de l’émotivité…), il est conseillé de pratiquer un instrument de musique.

Pendant une simple écoute musicale, notre cerveau est sollicité aux travers de ses deux hémisphères et notre mémoire l’est également. La musique a une influence certaine sur notre cerveau et indirectement sur nos émotions (plaisir, motivation, stimulation, tristesse ou apaisement etc.…).

Selon sa nature ou son rythme, la musique fait danser ou au contraire endort. La musique distrait ou à l’opposé aide à la concentration, elle fait peur ou à l’inverse calme.

Certaines musiques ou sons ont un pouvoir calmant et relaxant (musique douce ou classique…), aident à la concentration, favorisent la détente ou la plénitude. D’autres types de musiques permettent l’amélioration de la performance et des capacités physiques. La musique peut être employée pour booster le dynamisme et stimuler la motivation ou le moral.

influence de la musique

Les musiques qui ont un rythme très rapide (le fameux BPM) augmentent le taux de dopamine. La dopamine est l’hormone du plaisir et de la vigilance, qui diminue aussi la sensation de fatigue dans l’organisme. Cela est un atout non négligeable notamment chez les sportifs.

En effet, l’hormone du stress (l’adrénaline), par ses effets sur le corps, prépare les muscles à réaliser un effort court et intense, c’est pour cela qu’elle dope les performances des sportifs.

La musique améliore bien souvent la créativité́, le dynamisme, les capacités cognitives (attention, mémoire), les fonctions psychomotrices (l’agilité́, la coordination, la mobilité́) et socio-affectives.

En faisant barrière aux bruits environnants, elle peut aussi favoriser la concentration. Il faut être vigilent cependant en ce qui concerne les choix musicaux en fonction des effets recherchés. En effet, les chansons populaires ou celles qui comportent de nombreuses basses puissantes peuvent inciter à fredonner la mélodie, battre le rythme et donc détourner notre concentration.

influence de la musique

 

La musicothérapie au service de l’homme mais aussi des être vivants

 

Tout pour la musique :

 

En musicothérapie, la musique permet de traiter divers problèmes de santé tels que l’anxiété́, la douleur, l’hypertension, des difficultés d’apprentissage. La musicothérapie fait désormais l’objet de travaux scientifiques qui lui permettent de prendre une place non négligeable dans de nombreux hôpitaux en tant que thérapie complémentaire (sous contrôle médical). C’est une thérapie qui utilise la musique comme un moyen de soigner ou de répondre à une problématique donnée.

La musicothérapie dite active facilite l’expression de soi. Elle privilégie des techniques d’intervention comme le chant, l’improvisation instrumentale ou gestuelle, l’exécution de mouvements rythmiques au son de la musique.

En mode passif, l’écoute de la musique peut stimuler l’énergie créative et aider à accroître la concentration et la mémoire. La musique peut aussi faire surgir des émotions, parfois oubliées et profondément enfouies.

influence de la musique et ambiances

Dans le secteur de la publicité, celui du commerce (comportement d’achat) ou encore du cinéma, la musique diffusée permet changer ou de modifier la perception qui en est faite par le consommateur (création d’une ambiance particulière ou impressions ressenties, stimulation des sens…).

La musique choisie influe sur l’image que la marque souhaite donner d’elle-même, et surtout sur la mémorisation du produit, d’une marque ou d’un film (subconscient).

La musique est d’abord un loisir et secondairement un business économique (des moyens de tirer des revenus d’une activité) avec notamment la commercialisation des musiques, la perception de droits d’auteurs et droits de diffusion, des impôts et diverses taxes. C’est un secteur économique très important.

influence de la musique, festivals et concerts

Quant aux effets négatifs de la musique sur notre organisme, on citera l’excès de diffusion ou la répétition excessives de certains morceaux. La diffusion de la musique à des niveaux trop élevés ou sur une période trop longue, peut également causer des troubles de l’audition irrémédiables.

Dans certains cas extrêmes, on peut constater de nombreux troubles auditifs et comportementaux. En effet, l’utilisation d’appareils d’amplification disproportionnés (niveau d’écoute trop élevé) ou l’écoute sur une période trop longue (sans pause ou protections auriculaires) peut entraîner des migraines et des insomnies, de l’acouphène. Cela entraîne une sur-stimulation sensorielle difficilement supportable pour l’homme.

Pour en savoir plus sur les étonnantes vertu santé de la musique, vous pouvez lire cet article de la revue femina.

Aidez-nous à éliminer les éventuelles fautes de frappe, les erreurs, coquilles ou incorrections. Elles seront rectifiées rapidement une fois signalées !
Si vous trouvez une faute d’orthographe ou une erreur,sélectionnez le(s) mot(s) concerné(s) via votre souris, puis appuyez à la fois sur Ctrl + Entrée

Articles au contenu correspondant ou similaires:

Laissez un commentaire, Partagez !

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des